Raspberry PI Tutorial

Utilisation d’un autre logiciel pour contrôler la découpeuse laser (Scorchworks Whisperer)

Par Thomas, le 14 novembre 2020
Utilisation d'un autre logiciel pour contrôler la découpeuse laser (Scorchworks Whisperer)

Dans la dernière partie de cette série, nous commençons enfin à découper des objets avec la découpeuse laser K40! Nous transférerons nos designs créés dans Inkscape vers une application appelée K40 Whisperer de Scorchworks. Maintenant, vous pensez peut-être «Mais le K40 est livré avec son propre logiciel, puis-je simplement l’utiliser?» Eh bien, oui vous pouvez, mais j’ai trouvé que K40 Whisperer est beaucoup plus facile à utiliser, et il fonctionne même sur des appareils Linux. C’est incroyablement pratique pour mon Makerspace car nous utilisons un vieil ordinateur portable Lenovo X61 exécutant Linux Mint pour exécuter le découpeur laser.

K40 Whisperer est conçu pour fonctionner avec les cartes de contrôle de stock préinstallées, telles que:

  • 6C6879-LASER-M2 (M2 Nano)
  • 6C6879-LASER-B1
  • HT Master5
  • HT Master6
  • HT-XEON5
  • HT-XEON-DRV

Pour vérifier, ouvrez le panneau de contrôle de votre K40 et jetez un œil!

Installation du K40 Whisperer

Pour installer K40 Whisperer, rendez-vous au section de téléchargement de leur site Web et cliquez sur le lien correspondant. Pour ceux qui utilisent Linux, vous devrez télécharger les fichiers sources et lire le fichier README_Linux.txt, il en va de même pour Mac (README_MacOS.md)

Une fois l’installation terminée, connectez le K40 à votre ordinateur via le câble USB, puis suivez cette liste de contrôle pour assurer une mise sous tension en toute sécurité.

Vérifiez qu’il y a de l’eau pour que la pompe refroidisse le laser, sinon faites le plein maintenant!

Allumez la pompe à eau.

Vérifiez que le ventilateur d’extraction est connecté et allumez-le.

Assurez-vous que la zone de coupe est exempte de débris et que l’unité laser est libre de se déplacer.

Ferme la couverture.

Mettez le K40 sous tension.

Branchez le câble USB sur votre ordinateur.

L’unité laser «revient» en haut à gauche de la zone de découpe.

Réglez le niveau de puissance à environ 20% à l’aide du cadran «Current Regulation».

Placez un morceau «sacrificiel» de contreplaqué de qualité laser (2-5 mm) dans la zone de coupe, et assurez-vous qu’il est en haut à gauche de la zone, utilisez le «Laser de test» pour localiser le coin supérieur gauche de la zone de coupe. Une fois trouvé, rappelez-vous où il se trouve, marquez-le avec du ruban adhésif!

Votre K40 est prêt à être coupé!

Utilisation de K40 Whisperer

Ouvrez l’application Whisperer, puis cliquez sur Initialiser la découpe laser. Cela demandera au K40 de s’assurer qu’il est en position d’origine et cela confirmera qu’il y a une connexion entre les appareils.

Pour ouvrir notre fichier, créé dans Inkscape, nous devons cliquer sur Ouvrir le fichier de conception puis recherchez le fichier correct. Une fois sélectionné, il faudra un peu de temps pour s’ouvrir, car Whisperer travaille sur le design et essaiera de le rendre correctement.

Avec le design ouvert, vous verrez tous les traits, créés dans Inkscape et codés par couleur pour indiquer à Whisperer comment il doit gérer le travail.

Rappelles toi!

Noir: une gravure raster, semblable à la façon dont une imprimante à jet d’encre pulvérise des points sur une page, de gauche à droite, de haut en bas. (Environ 100 mm par seconde, mais peut être augmenté à 180 mm.)

Bleu: Une gravure vectorielle, l’unité laser trace les formes dessinées dans le document pour créer des lignes fluides. (Environ 20 mm par seconde, il est préférable de le maintenir à cette vitesse.)

Rouge: Une coupe vectorielle, une séquence plus lente qui repose sur la puissance et la vitesse pour assurer une coupe nette. (Environ 10 mm par seconde, il est préférable de le maintenir à cette vitesse.)

blank

Légende: Chaque aspect du processus de découpe peut être contrôlé à partir d’ici, y compris la vitesse à laquelle le laser se déplace dans le projet. >>

Si le travail semble correct, parcourez la liste de contrôle une fois de plus! L’ordre correct pour exécuter le travail est de.

Gravure raster

Vecteur graver

Coupe de vecteur

Mais pourquoi le faisons-nous de cette façon? Eh bien, tout simplement parce que si nous devions d’abord couper le projet dans le contreplaqué, il y a une chance que le matériau tombe ou bouge légèrement, rendant le projet inutile. Toujours graver et effectuer des coupes internes avant de faire la coupe finale autour du matériau du projet.

Alors, cliquez sur chaque bouton en fonction du design. Pour notre fichier de test, nous devons d’abord graver le code QR (Quick Response) et l’image de moi. Avec le couvercle baissé, la liste de contrôle terminée et la puissance réglée à environ 20%, appuyez sur le Commutateur laser pour armer le laser! Assurez-vous maintenant que le couvercle est fermé et, lorsque vous êtes prêt, lancez le processus de gravure raster.

Comme il n’y a qu’une petite quantité de gravure raster, cela devrait être fait relativement rapidement.

blank

Une fois terminé, cliquez sur le bouton de gravure vectorielle pour graver les sections «bleues» du dessin (le cas échéant), puis enfin cliquez sur la coupe vectorielle pour découper les sections «rouges» du projet.

Votre projet sera terminé une fois la coupe rouge terminée. Mais laissez le projet dans la zone de découpe. Poussez doucement les pièces coupées pour voir si elles se détachent, mais NE déplacez PAS le matériau sinon votre prochaine coupe ne sera pas alignée. Si les morceaux à couper ne sortent pas, fermez le couvercle. Augmentez la puissance à 50% et répétez la coupe vectorielle. Revérifiez et répétez si nécessaire. C’est la partie de la découpe laser où un peu de patience, d’essais et d’erreurs et de prise de notes sont nécessaires. je configurer une page GitHub pour enregistrer les matériaux découpés avec notre cutter Makerspaces.

Que dois-je faire en cas de problème?

Il viendra un moment où tout va mal. Ça arrive à tout le monde. Première règle dans cette situation: NE PANIQUEZ PAS!

Éteignez l’interrupteur laser, cela empêchera le laser de couper tout matériau.

Dans Whisperer, cliquez sur Stop puis cliquez sur D’accord pour arrêter le travail.

Attendez que l’unité laser cesse de bouger.

Dans Whisperer, cliquez sur Accueil pour ramener l’unité laser en haut à gauche de la zone de découpe.

S’il y a de la fumée dans la zone de coupe, attendez quelques secondes que le système d’extraction l’enlève, s’il y a un petit feu, prenez des mesures pour le traiter en toute sécurité!

N’oubliez pas: ne vous éloignez jamais d’un découpeur laser en marche! Regardez-le comme un faucon!

Coupe terminée!

Une fois les coupes terminées, éteignez l’interrupteur laser, ouvrez le couvercle et retirez le projet. Admirez votre travail! Vous avez réalisé votre premier projet à l’aide d’un cutter laser!

Alors qu’est-ce que j’ai fait?

blank

Je voulais tester ce que le K40 pouvait faire, et j’ai donc conçu un lecteur MP3 de style rétro qui incorporait des gravures raster et vectorielles, des polices personnalisées, un traçage bitmap et plusieurs coupes vectorielles. Le lecteur MP3 est une carte à 0,80 $ achetée chez Aliexpress.

blank

blank

Lors de l’envoi de ce projet à Whisperer, j’ai rencontré un problème, à savoir la police que j’ai utilisée lorsque j’ai conçu le projet sur mon ordinateur portable, n’était pas installée sur la machine contrôlant le K40, j’ai donc installé la police puis rechargé le projet, et voilà! Tout est fixe.

Le projet comporte des trous de tailles multiples qui sont utilisés pour insérer des vis mécaniques de différentes tailles utilisées pour soutenir le cadre, le haut-parleur et pour insérer trois boutons-poussoirs momentanés utilisés pour contrôler la lecture audio via le lecteur MP3.

Pièces pour la construction:

  • 1 feuille de contreplaqué de qualité laser A4 de 3 mm
  • 6 vis à métaux M3 de 40 mm
  • 18 x écrous M3
  • 3 x boutons-poussoirs momentanés
  • 1 x haut-parleur 2W
  • 4 vis à métaux et écrous M4 20 mm
  • 1 x carte lecteur MP3 (GPD2486a)
  • 1 x évasion Micro USB
  • 2 vis à métaux et écrous M3 10 mm
  • Pistolet à colle chaude pour fixer la planche au cadre
  • Matériel de soudure
  • Tournevis cruciforme
  • Longueur du fil multiconducteurs
  • Thermorétractable

Après avoir coupé le cadre du contreplaqué à l’aide du K40, j’ai inspecté les sections de découpe pour m’assurer qu’elles étaient exemptes de débris, sinon une lime fine ou du papier de verre peut être utilisé pour lisser les imperfections.

blank

Ensuite, insérez les boutons-poussoirs momentanés et fixez-les à l’aide des écrous inclus, puis prenez une longueur de fil multiconducteurs et connectez une jambe de chaque bouton à l’aide de la soudure. Comme vous pouvez le voir sur l’image, j’ai utilisé une longueur de fil noir, pour indiquer une connexion à la terre et dans le fil j’ai fait deux petits espaces à l’aide d’une pince à dénuder automatique sur laquelle je pouvais souder les fils aux pattes des boutons . Sur le premier bouton j’ai fait glisser un petit thermorétractable pour renforcer la jointure et éviter les courts-circuits. N’oubliez pas de garder suffisamment de fil pour vous connecter au lecteur MP3. Pour chaque bouton, répétez le processus pour trois fils séparés qui se connecteront également au lecteur MP3.

Maintenant, j’ai fait les connexions entre les boutons et le lecteur MP3.

blank

En regardant cette image, vous verrez six pastilles de soudure. La colonne de gauche de trois pastilles de soudure sont toutes des connexions de masse dont tout ce dont nous avons besoin est une, la colonne suivante de trois pastilles de soudure sont

Haut: Piste suivante / Augmentation du volume

Milieu: lecture / pause

En bas: piste précédente / réduction du volume

J’ai donc connecté le bon bouton aux pastilles de soudure.

blank

Ensuite, j’ai fixé le haut-parleur et soudé les fils aux bornes (fil rouge) SP + et (fil noir) SP-. Ensuite, j’ai soudé les broches 5V VCC et GND d’une carte de dérivation micro USB et les ai connectées au lecteur MP3 (5V VCC vers BAT + et GND vers GND)

J’ai ensuite acheminé les fils afin qu’ils permettent à la carte MP3 d’être logée d’un côté, donnant un accès facile à la carte microSD utilisée pour stocker la musique.

blank

blank

Enfin, il s’agissait simplement d’insérer toutes les vis et d’utiliser les écrous pour tout fixer en place. C’est là que j’ai réalisé que la prochaine fois, j’aurais besoin de faire les trous de vis un peu plus grand car le K40 les coupait un peu trop serré!

blank

Et là, nous l’avons, un lecteur MP3 rétro entièrement fait maison utilisant un peu d’électronique, beaucoup de découpe laser et beaucoup de nouvelles compétences en conception d’Inkscape que nous avons apprises au fur et à mesure.

Thomas

Thomas

Fan de Raspberry Pi de la première heure, je suis l'évolution de ces micro-pc depuis maintenant 5 ans. En plus de l'actualité je propose de nombreux tutoriels pour vous aider à exploiter pleinement votre nano-ordinateur côté domotique ou retro-gaming.