Construire une station de travail portable Raspberry Pi à partir d’un écran pliable de 4,3 pouces

Depuis des lustres, je voulais prendre un de ces écrans TFT 4,3 pouces et intégrer un Raspberry Pi à l’intérieur. Je me rends compte, bien sûr, que la résolution de l’écran n’est pas grand-chose (certainement pas «haute résolution» comme il est indiqué dans la description!) À 480 px x 272 px (ish) mais c’est très mignon comme il apparaît “Lorsque vous appuyez sur le bouton et semblait d’avoir suffisamment d’espace en bas pour un Pi. Alors, j’ai continué et j’en ai acheté un. Il est arrivé le lendemain et je suis descendu à The Den (ma remise) pour le démonter. En ouvrant mon outil, j’ai trouvé un écran pliable de 4,3 pouces… c’est vrai… j’avais acheté quelque chose que je possédais déjà… tant pis, hein!

La base

Je l’ai enlevé et j’ai jeté un coup d’œil pour voir quelles étaient les possibilités. À ma grande surprise, la carte du pilote d’écran était minuscule (plus à ce sujet plus tard) et il y avait beaucoup de place. Pas pour un Pi 3 complet, peut-être, avec son en-tête à 40 broches pré-soudé, mais un Zero W s’intégrerait très confortablement. J’ai pris un outil rotatif sur certains des supports de la plaque de base (mais pas les «tubes» de vis):

blank

La carte de conducteur

Le problème avec ces mini-écrans est qu’ils sont principalement conçus pour être utilisés comme écrans de caméra de recul dans les voitures. Cela signifie qu’ils attendent une alimentation 12V. Ils sont livrés avec un câble qui contient deux entrées composites et une prise jack pour une alimentation 12V. Ce câble est pré-soudé sur la carte pilote. Je savais, sur la base du travail d’autres personnes (y compris SK Pang, chemin du retour quand) que l’écran est réellement alimenté par 5V. Ainsi, l’alimentation 12V doit être convertie en 5V par des composants sur la carte contrôleur. Sachant que je devais souder sur la carte, je l’ai décollée de la base et inspectée.

blank

En plus de l’inspecter, j’ai soudé le câble des plots en haut à droite, puis ressoudé un fil de terre et un fil à utiliser pour la vidéo composite. J’ai alors réalisé que, lorsque j’avais retourné la planche, j’avais inconsciemment remarqué quelque chose. Vous voyez les trous de soudure en bas à droite? Ils étaient étiquetés SDA, SCL, VCC33 et GND sur la face inférieure. Cela signifie que quelque part sur la carte était lié à I2C. Je me demandais si, peut-être, l’écran était alimenté en 3V3 plutôt qu’en 5V. J’aurais pu prendre la peine de le mettre sous tension avec 12V et de trouver un point 5V, mais je me suis dit, bon sang, je pourrais aussi bien voir ce qui s’est passé.

Pour commencer, lorsqu’il est alimenté en 3V3 à ce point de soudure, rien ne s’est produit. En fait, rien ne s’est produit lorsque j’ai alimenté l’écran avec du 12V. Bizarre, je pensais. Je me demandais s’il avait besoin d’un signal d’entrée vidéo composite pour activer l’écran. Donc, je devais vérifier comment la vidéo composite du Zero était sortie. j’ai trouvé ce guide sur Adafruit qui m’a dit la réponse.

Effectivement, quand j’ai tenu manuellement le fil composite et la masse au zéro au bon endroit et alimenté le point 3V3, l’écran scintilla à la vie. Donc, maintenant je savais ce que je devais faire. J’avais besoin de connecter le composite et la terre du Zero au fil composite et à la terre déjà soudé et alimenter l’écran sur la ligne 3V3.

Alimentation et LED

Donc, j’avais besoin d’alimenter le Pi et l’écran. J’ai pris le 3V3 pour l’écran du rail 3V3 du Pi, puis j’ai piraté un câble USB que je traînais pour l’alimentation 5V du Pi qui irait ensuite à une batterie USB.

Oh, j’ai décidé d’ajouter une LED, car blinkies! Il y avait, bizarrement, un trou de haut-parleur dans le boîtier… mais pas de haut-parleur. J’ai donc décidé de le percer et d’ajouter une LED avec une résistance en ligne. J’ai passé les fils à travers le trou, puis je les ai soudés à GPIO 21 et GND, idéalement situés à la fin des rangées GPIO.

blank

Voici à quoi cela ressemblait lorsque j’ai fini de tout coller à chaud et de faire un outillage rotatif sur certains trous dans la base des deux ports USB.

blank

J’ai attrapé une cale microUSB pour pouvoir me connecter un mini clavier sans fil à mon mini poste de travail.

blank

Et, enfin, voici une vidéo de la station de travail utilisée. Le clavier est en fait sans fil, mais je ne l’avais pas chargé, d’où le câble!

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer